Effets secondaires de Dianabol

Dianabol, techniquement connu sous le nom methandrostenlone et aussi parfois appelé metandienone, est un stéroïde anabolisants pris par voie orale qui a été développé en Allemagne et publié aux États-Unis dans les années 1960. Il est populaire parmi les bodybuilders en dépit d’être interdit par l’IFBB, étant illégal dans de nombreux pays, et ayant un certain nombre d’effets secondaires indésirables. Lisez la suite et nous allons jeter un oeil à certains de ces effets secondaires et à quelques alternatives à l’utiliser.

Usage

Comme d’autres stéroïdes anabolisants, Dianabol fonctionne en se liant au récepteur d’androgène afin d’augmenter la disponibilité des hormones stéroïdes dans le corps. Cela stimule alors le corps à construire plus de muscle, à brûler plus de graisse et de synthétiser les protéines. Pour les culturistes et les athlètes, les effets immédiats comprennent une augmentation de la force, la combustion des graisses, la croissance musculaire, une récupération améliorée, une libido plus élevée et la motivation et la motivation.

Une autre raison que le dianobol est si populaire est qu’il peut être pris par voie orale plutôt que d’exiger l’administration par une aiguille. C’est parce que la 17a-méthylation du stéroïde peut passer à travers le foie tout en ne surtout pas se décomposer. Il a également l’avantage supplémentaire de diminuer l’affinité du stéroïde à l’hormone sexuelle de liaison globuline qui lui permet d’éviter d’autres réactions avec le corps. Cependant ces choses signifient également que le dianobol est plus disponible et actif que la testostérone conduisant à des avantages accrus, mais aussi des effets secondaires plus exagérés.

Effets secondaires

Pour ces raisons, dianobol n’est pas une substance que vous devriez jouer avec comme il a un certain nombre d’effets secondaires très prononcés et sérieux.

D’une part, dianobol peut causer tous les effets secondaires que vous pourriez normalement associer à des niveaux excessifs de testostérone. Ceux-ci incluent la gynécomastie, la tension artérielle élevée, l’acné, la calvitie, l’agression, la paranoïa et plus.

En même temps, l’aromatisation du dianobol entraîne une augmentation concomitante des œstrogènes. C’est l’hormone femelle et peut causer un certain nombre d’effets secondaires indésirables. Le premier d’entre eux est une augmentation de la rétention d’eau qui peut créer un «bouffi» et l’apparence indésirable. Dans le même temps, elle peut entraîner le développement de caractéristiques sexuelles féminines secondaires. L’utilisation de Dianobol peut également réduire la production naturelle de testostérone du corps car elle tente de contrer les niveaux accrus d’hormones stéroïdes en produisant moins naturellement.

Alternatives

D-Bal Product PicHeureusement, il existe des moyens que vous pouvez obtenir les avantages des stéroïdes comme dianbol sans les inconvénients significatifs. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des suppléments tels que D-Bal de Crazy Bulk. Il s’agit d’une marque bien établie qui est connue pour ses suppléments de culturisme sûr et de haute qualité et les stéroïdes légaux. D-Bal imite dianabol sans aucun de ses effets secondaires négatifs. C’est un gainer puissant de muscle et de force qui a obtenu des avis incroyables des bodybuilders.

En plus de cela, vous pouvez également essayer d’utiliser un certain nombre de changements de style de vie et de régime alimentaire. La viande rouge comme le boeuf peut augmenter la production de testostérone, comme peut obtenir plus de sommeil, l’exercice à l’aide de mouvements composés et de consommer le cholestérol. La testostérone et d’autres hormones sexuelles sont en fait faites par le corps en utilisant le cholestérol, afin d’augmenter sa disponibilité peut faire une grande différence. Combinez l’exercice et le sommeil supplémentaires avec un régime alimentaire comprenant des oeufs et du lait entier et des suppléments de testostérone et vous pouvez voir des effets incroyablement puissants sans aucun des effets secondaires indésirables.

Découvrez la revue de D-Bal en cliquant ici